Rechercher
  • Anouar Touiyek

Visite du palais Youssoupov sur la Moïka: L'histoire du palais, que voir, comment s'y rendre?


1. L'histoire:




Après la révolution d'Octobre les palais princiers étaient nationalisés par l'Etat et transformés en "musées de la Vie des nobles". Mais aucun palais ne répondait mieux à cette vocation que celui des Youssoupov sur le quai de la Moika. Derrière une façade à colonnade toscane conçue au XVIII siècle par Vallin de La Mothe, l'un des architectes préférés de Catherine II, remaniée au XIX siècle dans un style néoclassique par Andrei Mikhailov, les Yussoupov ont réuni des trésors accumulés par cinq générations de grands amateurs d'art.

La famille des Yussoupov était la plus riche en Russie, même on disait plus riche que la famille impériale. Une fois, sous Alexandre III, quand la jeune Zinaida Yussoupov est vénue à l'opéra parée de ses bijoux, on l'avait priée de les enlever: l'impératrice Maria Fedorovna n'en avait pas d'aussi beaux.

Les Yussoupov possédaient des héctares de terre dans leurs dix-sept domaines, des usines sucrières, des moulins à farine, des fabriques de textile, de porcelaine et de cristaux, des maisons de rapport à Moscou et à Saint-Pétersbourg, des mines de charbon et de fer.

L'histoire de cette famille remonte vers le khan Yussoupov, un prince tatar qui avait été, au XVI siècle, le féal indocile d'Ivan le Terrible. Son arrière- petit-fils était converti à l'orthodoxie sous le nom Dmitri. Depuis la famille Yussoupov était toujours fidèle au tsars et empereurs de la Russie. Pour leurs service et fidélité, les Yussoupov étaient recompensés largement par des terres, manufactures, des commandes d'Etat.

Le représantant le plus connu est Nicolas Borrisovitch, un des conseillers de Catherine II. Il était ambassadeur à Turin, à Rome et à Naples, directeur des théâtres impériaux, collectioneur des trésors de l'Ermitage et maréchal de la Cour lors des couronnements de 3 empereurs: Paul, Alexandre 1 et Nicolas 1. Il fréquentait Voltaire et Diderot à Paris et c'était un vrai conaisseur des arts. C'est lui qui a acheté en 1830 à l'intention de son fils Boris , pour 250 000 roubles, une somme énorme à cette époque, l'ancien hôtel du comte Chouvalov sur le quai de la Moika.

Chaque génération faisait croître la fortune de cette famille. Leur palais était fréquenté par la famille impériale, par les gens nobles, par les artistes connus qui donnaient des premières sur la scène du petit théâtre et même les gens inconnus pouvaient venir chez eux pour un déjeuner aux heures précises pour les accueils.

En 1925 le "musée de la Vie des nobles " était fermé et beaucoup de trésors, parmi lesquels étaient les peintures, les statues, les instruments musicaux, les livres anciens et d'autres, étaient dispersés entre les musées de la Russie. Le Palais était confié au syndicat des professeurs d'école de Léningrad. En mars 1935, il a été mis en protection de l'Etat comme monument historique. Pendant le blocus de Leningrad, le palais est devenu un hôpital . Des tirs d'artillerie et des bombardements l'ont gravement endommagé. Depuis 1955 il a étét ouvert au public mais au fur et à mésure les travaux de la restauration se poursuivent jusqu'à nos jours.

Aujourd'hui, le palais Youssoupov attire beaucoup de touristes surtour pour l'histoire de la mort de Raspoutine, mais c'est sûr que c'est un des musées splendides à St.Pétersbourg qui a gardé son charme et son histoire à travers les époques. Par contre, les travailleurs du musée préférent de l'appeler la maison sur le quai de la Moika pour l'histoire de la famille réelle qui habitait ici. Par l'ironie du sort, même la représantante de cette famille noble, Ksenia, vient de temps en temps avec ses ses petites-filles pour visiter le palais, ces salles où auparavant sa famille habitait.

2. L'assassinat de Grigori Raspoutine


Le Palais Youssoupov est connu comme le lieu de l’assassinat de Grigori Raspoutine. Grigori Raspoutine, paysan de la province de Tobol, connu par ses dons de guérisseur, a reçu une invitation exceptionnelle de venir à St.Pétersbourg dans la famille impériale afin de soulager les souffrances de l'héritier du trône Alexey qui avait une maladie du sang. Il a acquis une confiance illimitée de l'impératrice Alexandra Fedorovna et de l'empereur Nicolas II. Mais pour l'opposition libérale, Raspoutine est devenu un symbole de la dégradation de l'autocratie, et de la famille impériale influancée par ce dernier ce que a conduit à la réalisation du plan de son assasinat par les gens nobles afin de sauver la Russie.


Dans la nuit du 30 décembre 1916, Grigory Rasputin a été invité au palais par Felix Yussoupov sous prétexte de lui présenter sa femme, nièce de l'empereur. Peu après la minuit, Felix est allé chercher Raspoutine en voiture pour emmener son hôte dans la salle à manger de son palais. Félix, spécialement pour cette occasion, a décoré la petite salle dans le sous-sol: il a mis des meubles, sur une petite armoire d'ébène il a posé un crucifix en argent et cristal, il a préparé la table et allumé le feu dans le cheminée de granit. Sur la table était un samovar, des biscuits et des friandises. Sur le sol, une peau d'ours et un tapis de Perse. Dans le bureau, à l'étage supérieur, attendaient les autres conjurés: le grand-duc Dimitri, le député Pourichkevitch, le médecin Lazovert, et le lieutenant Soukhotine. Ils devaient passer de la musique au gramophone et faire du bruit pour laisser croire à Raspoutine que Irina reçoit des amis pour la soirée.



Félix a servi des gâteaux et du vin de Madère à Raspoutine. Les gâteaux étaient empoisonnés au cyanure. Le temps passait, Félix tremblait du peur, mais le poison ne faisait aucun effet à starets. Raspoutine lui a demandé de prendre la guitare et chanter. Félix avait fini les chansons par faire un aller et retour vers les amis où il a pris un pistolet. Finalement, il a tiré une balle dans le coeur de Raspoutine. Mais après un petit moment Raspoutine a ouvert les yeux et a essayé de s'échapper par une porte de service. S'élançant à sa poursuite le député Pourichkevitch l'avait abattu d'une balle au dos. Félix, saisi d'une crise nerveuse, s'était acharné à la matraque sur le corps sans vie du starets, avant de s'évanouir. Les conjurés ont emporté le cadavre dans la voiture vers le pont de la Petite Neva où ils l'ont jetté sur la Néva glacée.


Il existe plusieurs versions de l'assasinat de Raspoutine, mais ce qui concerne le musée, il préfère de suivre la version de Félix qu'il a décrit dans ses mémoires. Les mémoires de Félix Yussoupov était publiés vers la fin de sa vie en exil en France. Après la révolution d'Octobre sa famille devait quitter la Russie et le palais pour l'éternité.


Pendant la visite du Palais, vous pouvez visiter l'exposition qui reconstitue la soirée de l'assassinat: on peut voir les intérieurs reconstitués à l'identique et les figures en cire des personnages principaux.



3. Que voir au palais Youssoupov?


3.1 L'escalier d'apparat


C'était l'entrée principale pour les invités du Palais. Sur l'escalier se trouvaient les laquais et les musiciens qui jouaient la musique. L'escalier était toujours décoré avec des plantes exotiques. Aujourd'hui l'escalier de marbre de carrare est décoré par des statues antiques qui symbolisent les quatres coins de la terre. Il est illuminé par un lustre de bronze et de cristal qui pèse 560 kg.




3.2 le Théâtre

C'est la perle du palais qui se trouve au bout de l'enfilade des salles d'apparat.

Le théâtre construit au XIX siècle par les architectes de l'époque nous rappelle le style de Louis XV.

Tout est fait selon les traditions du théâtre classique: parterre, loges, loge impériale, scène énorme et orchestre. Ici, on peut voir même l'ensemble des chaises en velours authentique sur lesquelles on peut s'asseoir car le théâtre est actif. Les murs du théâtre gardent en mémoire des performances des meilleurs danseurs et musiciens des époques différentes.

Aujourd'hui, le théâtre du palais Youssoupov offre son large répertoire aux spectateurs qui peuvent assister aux représentations exceptionnelles. Attention, le nombre des places est limité, il n'y a que 160 chaises.





3.3 le salon Mauresque

Une des plus belles salles du palais est le salon Mauresque. La pièce de style Oriental nous rappelle les racines musulmanes de la famille Youssoupov. Le sol et les murs sont revêtus en marbres avec le décor en feuilles d'or, au plafond on trouve des surres du Coran, au centre de la salle - une fontaine en marbre. La salle est décorée par des vases avec les huiles aromatiques et sculptures d'un Maure et d'une Mauresque. C'est un vrai conte de fée oriental! Félix Yussoupov aimait beaucoup rêver ici de la vie et de s'imaginer comme un roi oriental. La salle a été restaurée récemment et c'est un des projets grandioses au niveau des dépenses dans l'histoire du musée.





3.4 Le Salon des gobelins

Nicolas Yussoupov était un ami de Napoléon avant la Campagne de Russie en 1812. Un jour Napoléon lui a offert 3 gobelins au sujet d'un mythe antique. Aujourd'hui les gobelins authentiques se trouvent au musée de l'Ermitage et, au Palais Yussoupov il n'y a que des copies. Mais le décor de cette salle impressionne par sa richesse: les meubles de l'époque , les lustres, les vases de Sèvres, les tissus etc.



3.5 La Rotonde

Cette salle commence l'enfilade des salles d'apparat du Palais. Ici on peut voir un grand candélabre avec le blason de la famille Yussoupov, les vases en porcelaine de Sèvre, un petit divan à la mode du XIX siècle dont le nom est "paté". La technique du dessin sur les murs qui représente les cupidons et trois graces nous fait preuve que les meilleures peintres et architectes de l'époque travaillaient pour ce palais.



3.6 La Grande Salle des Danses

La famille Yussoupov, en tant que la famille riche, devait organiser les bals tout au long de l'année dans leur palais. La saison des bals était surtout en hiver quand la nuit tombait tôt et dans les soirées à partir de 10 heures, les danses se déroulaient chez Yussoupov. La salle du style classique avec de larges miroirs accuiellait toute la noblesse de St.Pétersbourg. Même aujourd'hui quand on visite cette salle, les pieds eux-mêmes commencent à danser le valse! Regardez le reflet du lustre en crystal qui pèse 300kilos dans un des miroirs et, vous verrez un arc en ciel.




3.7 Le Salon en chêne

Dans cette salle splendide tout est en chêne: le décor des murs, la grande table à manger, les chaises, le plafond et même le lustre! Les architectes ont utilisé le chêne comme le matériel principal pour ce salon.

C'était une salle à manger qui a été créée dans les années 1890 par l'architecte Alexander Stepanov à la place de l'ancien jardin d'hiver. La salle impressionne par le décor en bois sculpté: on voit des guirlandes de fruits, des vignes, des cupidons. des personnages fantastiques et des fleurs.




4. Comment se rendre au palais

L'adresse du Palais est la rue Dekabristov 21.

Le palais se trouve non loin du théâtre Mariinkiy.

De la station de métro: Sennaya plochad, Sadovaya, Spasskaya, vous pouvez prendre les buses suivants: K-1, K-124, K-169, K-186, K-350

De la station de métro Nevskiy Prospect, vous pouvez prendre les buses suivants: №3, №22, №27.


Bonne visite à tous!



0 vue